Il y a des gens dans le monde qui se soucient tellement de notre planète qu’ils ont travaillé si dur pour inventer des choses qui peuvent vraiment vous aider à ne pas la détruire. Leurs inventions n’amélioreront peut-être pas beaucoup votre vie en les utilisant, mais elles amélioreront grandement notre qualité de vie globale parce qu’elles sont toutes des inventions qui défendent l’environnement. Alors les-voici !

Voitures Lego à air comprimé

Et voici qu’un Roumain de 20 ans construit une voiture à air comprimé totalement écologique avec les fameuses briques Lego. Le Hot Rod monoplace fonctionne vraiment. Il peut atteindre une vitesse de pointe entre 19 et 27 km/h grâce à un système de propulsion dont il est équipé de 4 moteurs orbitaux formés à leur tour de 256 pistons. Il a fallu 20 mois de travail et l’utilisation de plus de 500 000 pièces de Lego. 40 personnes ont travaillé sur le projet, finançant le coût total de 60.000 dollars. Cette voiture ne débouchera certainement pas sur un projet commercial, mais elle permettra de réaliser le rêve de nombreuses personnes, petites et grandes, qui, en jouant avec les fameuses briques, ont imaginé de construire une voiture qui fonctionnerait, sans polluer et sans faire de bruit.

Parapluie écologique

Une nouvelle façon d’économiser sur les factures d’eau est sûrement donnée par ce parapluie écologique, qui permet de récupérer l’eau de pluie en marchant dans la rue.

Un parapluie à l’envers inventé au Japon qui recueille l’eau et la fait couler à travers une gaine en plastique dans un réservoir à porter sous le bras. Certainement pas très pratique pour marcher avec un réservoir sous le bras, mais l’idée n’est pas mauvaise !!!

Cuisiner à l’énergie solaire

Cuisiner sans polluer, vous pouvez ! Avec l’invention du cuiseur solaire qui, au lieu d’utiliser les dangereuses et coûteuses bouteilles de gaz ou l’électricité, permet de cuisiner, de chauffer l’eau et de la rendre potable grâce à des panneaux solaires. Le coût de fabrication est de 5 €, il suffit d’avoir un parapluie (ou une boîte) et du papier d’aluminium pour réfléchir les rayons du soleil. Bien sûr, vous ne pourrez pas l’utiliser par temps nuageux. Et malheureusement il ne convient pas à tous les types de cuisine car il ne peut pas atteindre des températures élevées, mais c’est un excellent moyen de cuisiner « vert » à l’extérieur, par tous les jours ensoleillés !

Les tissus qui produisent de l’énergie

Les vêtements qui rechargent vos téléphones portables… ?! Ce n’est pas seulement de l’imagination, mais une invention qui vient de l’ingéniosité des physiciens de l’université de Wake Forest (Caroline du Nord – États-Unis). Les vêtements utilisent la chaleur humaine et la différence de chaleur qui se crée sur le vêtement lui-même, le transformant en énergie, à tel point que vous pouvez charger un MP3 ou une batterie de téléphone portable. L’avenir est vraiment à venir, un avenir plus vert!

Imprimante à… café !

Le designer coréen Jeon Hwan Ju a inventé une imprimante qui utilise les résidus de café et de thé au lieu de l’encre, ce qui permet d’économiser du pétrole et de réduire les émissions polluantes des imprimantes à jet. Les imprimantes pourraient aussi être écologiques et utiles pour le recyclage des déchets !

Boire de l’eau de la mer

Maria Telkes, en 1920, alors qu’elle n’avait que vingt ans, a inventé un système de distillation solaire pour rendre l’eau de mer potable. Le système consistait à verser de l’eau saline dans un récipient spécial recouvert d’une plaque de verre transparente, qui devait être exposée au soleil, afin que les rayons du soleil puissent exercer leur action de purification de l’eau.

Un étudiant italien, Gabriele Diamanti, a également breveté un système similaire appelé dessalinisateur solaire. Cet appareil peut générer environ 5 litres d’eau douce par jour. Le système s’appelle Heliodomestico et ressemble à une machine à café moka renversée, dont le dessus est rempli d’eau salée qui, grâce à l’énergie solaire, s’évapore et est poussée vers le bas du four à travers un condensateur, puis recueillie avec une plaque qui est extraite par le bas. Plusieurs familles, notamment issues de pays en difficulté, auront ainsi accès à l’eau douce là où cela n’était pas possible auparavant.

En outre, l’Université de Delft aux Pays-Bas a réussi un objectif similaire. Tout est basé sur la technologie des moulins à vent. En pratique, ils collectent l’eau de mer et libèrent du sel à une pression de 60 bars, rendant l’eau potable. Peut-être qu’un jour il n’y aura plus de problèmes d’eau potable dans le monde.

Batterie noire de seiches

La batterie écologique du futur sera également comestible grâce à la seiche noire. La percée dans le domaine de l’énergie durable est due aux recherches du scientifique américain Christopher Bettinger à l’université Carnegie Mellon (Pittsburgh), grâce auxquelles il a été possible de créer une nouvelle batterie à base de pigments trouvés dans le noir de seiche.
La nouvelle batterie écologique pourra offrir une série de solutions intéressantes dans le domaine de la durabilité environnementale et énergétique.

D’une part, l’absorption biologique de la pile comestible permettra en effet de réduire l’impact dérivé de l’élimination des piles classiques. L’autre aspect, en revanche, concerne la possibilité d’appliquer la nouvelle batterie à la dernière génération de dispositifs médicaux résorbables, tels que ceux destinés à l’administration de médicaments ou à la stimulation cardiovasculaire.
La nouvelle batterie noire de seiches comestibles, pour l’instant, est encore un prototype et n’a pas les mêmes performances que les batteries lithium-ion, mais la recherche ne fait que commencer.

Des bouteilles qui éclairent

Alfredo Moser, brésilien, a inventé une ampoule qui fonctionne sans électricité. Il suffit d’une bouteille en plastique de deux litres remplie d’eau et d’eau de javel et chacun peut avoir sa propre lumière gratuitement.

La bouteille solaire Bulb exploite la réfraction de la lumière du soleil par l’eau. L’eau de Javel est utilisée pour garder la bouteille propre et transparente. Percez le toit avec une perceuse, poussez la bouteille dans le trou et fixez-la avec de la résine polyester.

L’énergie produite dépend de l’intensité des rayons du soleil et varie « de 40 à 60 watts » par lampe. C’est une invention totalement écologique qui, dit le Bbc, illumine le monde. Il est déjà utilisé dans près d’un million de foyers, principalement des cabanes et des maisons de banlieue pour les pauvres.

Chauffer avec… des bougies !

Chauffer une pièce sans consommer de gaz ou d’électricité. C’est l’invention du journaliste anglais Dylan Winter, qui a conçu un système de bricolage fonctionnant avec quatre bougies, deux vases en terre cuite et un plateau métallique. Placez les bougies allumées sur le plateau métallique. Couvrez les bougies avec le premier vase en terre cuite, le plus petit, à placer à l’envers. Couvrez, à l’aide de tout objet pouvant servir de bouchon, le trou situé au-dessus du plus petit vase. Placez la deuxième jarre en terre cuite, la plus grande, par-dessus la plus petite. Ce système, en plus d’être super écologique, vous permet d’économiser beaucoup d’argent sur votre facture de chauffage… essayez-le pour le croire!!

Plastique de peau de banane

Elif Belgin, 16 ans, d’Istanbul, a remporté le prix Science in Action 2013 avec sa belle idée. Elle a mis au point un procédé chimique pour transformer les peaux de banane en un bioplastique résistant, espérant ainsi réduire sa dépendance au pétrole.

De nouvelles idées pour améliorer la planète en recherchant des solutions durables sont proposées par la jeune génération. Elif s’est attardé sur le fait que le fruit est Elif Bilgin expliqué sur le site officiel du concours : « Mon projet porte sur l’utilisation de peaux de bananes pour la production de bioplastiques destinés à remplacer les plastiques traditionnels à base de pétrole ». Les matières plastiques contiennent des dérivés du pétrole et ceux-ci provoquent une pollution de l’environnement. En remplaçant ce matériau par un matériau écologique produit à partir de peaux de bananes, vous ne pouvez que faire du bien à notre planète.