Les chenilles processionnaires du pin et du chêne naissent dans le courant de l’été, et peuvent pondre jusqu’à 2500 œufs par jour. Les chenilles sortent du cocon au printemps, en procession, et causent des ravages significatifs sur les arbres touchés.

Par ailleurs, les poils urticants de ces chenilles les rendent dangereuses pour les enfants et les animaux !

Comment se débarrasser des chenilles processionnaires ?

Il existe plusieurs méthodes pour lutter contre ces chenilles indésirables.

Tout d’abord, il s’avère très efficace de favoriser les principaux prédateurs naturels de ces dernières : les mésanges et les chauves-souris. La première peut en effet ingérer jusqu’à 500 chenilles en période de nidification, tandis que la seconde s’attaque aux papillons.

Des études ont par ailleurs reporté une baisse pouvant aller jusqu’à 40% dans les populations de chenilles en présence de mésanges à proximité des arbres touchés.

Ainsi, l’installation de nichoirs à mésanges et de gîtes à chauve-souris permet déjà un premier contrôle des populations de processionnaires.

En complément, il est également possible de piéger les papillons avant qu’ils ne pondent. Pour cela, on peut utiliser un piège à phéromones. Cela permet de réduire le nombre de nids des processionnaires.

Enfin, une méthode très efficace, économique et naturelle consiste à installer des pièges à chenilles processionnaires mécaniques. Il s’agit d’un système permettant de capturer les chenilles lors de leur descente du cocon au printemps. Ces pièges, que l’on nomme également “pièges collier” se fixent autour de l’arbre, ne laissant aucune issue lors de la descente des chenilles.

Cette solution, plus économique et efficace que le retrait manuel des cocons, permet d’apporter une solution de lutte efficace et économique.