Têtus et ennuyeux, les moustiques finissent toujours par gâcher les soirées d’été. Mais comment pouvez-vous vous débarrasser de ce fléau sans recourir à des solutions chimiques nocives ? Il existe d’innombrables produits anti-moustique naturels.

Il est préférable de prévenir que guérir. N’oubliez pas donc de mettre en œuvre ces simples astuces avant de penser à toute autre solution. Tout d’abord, il faut éviter la stagnation de l’eau, par exemple sous les pots, où les moustiques nichent habituellement. Il est aussi conseillé de mettre une pièce de cuivre dans chaque soucoupe pour rendre l’eau si inhospitalière. Cela permet de décourager les moustiques de pondre des œufs qui pourraient infester vos jardins et terrasses. Evitez d’utiliser des parfums doux car ils attirent facilement les moustiques.

Les produits répulsifs naturels

L’odeur de certaines huiles essentielles est très gênante pour les moustiques. Elle peuvent facilement être des anti-moustiques efficaces. Les plus efficaces sont : l’huile essentielle de lavande, de citron, de citronnelle, de géranium, de menthe, d’eucalyptus, atteignant l’huile de l’arbre à thé. Ces odeurs dérangent tellement les moustiques et les entraînent à être étourdis et neutralisés. Ainsi, ils ne pourront plus attaquer votre peau. Il suffit de diluer ces huiles essentielles avec un peu d’eau, dans un bocal ou une jarre. Trempez-y ensuite quelques bâtonnets en bois puis retournez-les. De cette façon, l’odeur des huiles essentielles se répandra mieux dans l’environnement. En plus de parfumer la maison, ces huiles essentielles éloigneront également les moustiques. Vous pouvez aussi utiliser un vaporisateur pour pulvériser la même solution directement sur votre peau en spray.

Les plantes anti-moustiques

Il y a certaines plantes que vous pouvez faire pousser sur votre terrasse ou dans le jardin qui permettent de vous éloigner des moustiques. Les plantes telles que les géraniums, la lavande, la citronnelle, l’eucalyptus, la menthe, le thym et le souci ont des effets répulsifs puissants. Cela permettra non seulement de se débarrasser de ces insectes nuisibles, mais aussi de donner de la couleur et de l’odeur à vos chambres. Ces dernières années, un grand crédit a également été accordé au catambra, moins connu. Grâce à la grande quantité de catalpol présente dans ses feuilles, il dégage un arôme imperceptible pour l’homme mais nocif pour les insectes. Il peut être cultivé à la fois en pot et en terre et s’adapte bien aux différentes expositions au soleil. Pour être efficace, il en faut un tous les 2/3 mètres.

Les pièges anti-moustiques

Si ces remèdes ne suffisent pas, vous pouvez utiliser des pièges bricolés et naturels comme par exemple un piège élaboré à partir d’une bouteille. C’est une astuce naturelle très simple à préparer. Voici les étapes à suivre pour en construire. Il vous faut d’une bouteille en plastique de 1.5 ou 2 litres, de 200 ml d’eau, de 50 g de sucre, d’1 g de levure de bière et d’une carte noire. Pour ce faire, coupez la bouteille en plastique en deux. Portez l’eau à ébullition et ajoutez le sucre en remuant jusqu’à ce qu’il fonde puis le laissez refroidir. Versez ensuite le produit dans le fond de la bouteille et ajoutez la levure de bière, sans remuer, de façon à ce que la réaction chimique dure plus longtemps. Maintenant, placez le haut de la bouteille, à l’envers (sans bouchon), à la base et fixez-la avec du scotch.

Enveloppez la bouteille avec du carton foncé (vous pouvez utiliser n’importe quel revêtement qui rend l’intérieur de la bouteille sombre). Placez la bouteille dans des endroits stratégiques, comme près des fenêtres. Le piège du bricoleur est maintenant prêt à capturer sa proie. Il existe également sur le marché des pièges qui utilisent différentes méthodes (ventilateurs, chaleur) pour les attirer et les neutraliser. Il est évident que ces systèmes ne sont pas 100% naturels, mais ils ont un impact environnemental limité, contrairement aux solutions chimiques. La méthode la plus valable consiste toujours à installer des moustiquaires sur vos fenêtres et vos portes. Installez-les sur chaque fenêtre et n’oubliez pas qu’il y a aussi des fenêtres de chambre. Vous pouvez également envisager des solutions alternatives telles que les volets autobloquants.