Les couches écologiques sont là pour rester, comme beaucoup d’autres produits de puériculture écologiques. Avec l’augmentation de la pollution et le réchauffement climatique qui en résulte, la population se préoccupe de plus en plus de l’environnement. Depuis longtemps déjà, des alternatives durables aux articles quotidiens tels que les tasses menstruelles font leur apparition. C’est dans ce contexte qu’apparaissent les couches écologiques, une option verte avec un objectif associé : réduire l’empreinte écologique sans compromettre la qualité du produit.

L’impact environnemental des couches jetables traditionnelles

Les couches jetables normales ont un impact environnemental brutal, soit par leur production, soit par leur décomposition. Une couche est essentiellement constituée de deux éléments : à l’extérieur, du plastique à savoir du polyéthylène, dérivé du pétrole, une ressource non renouvelable et à l’intérieur, du papier, qui est blanchi chimiquement. Par conséquent, sa fabrication nécessite une forte consommation d’énergie et de matériaux, ce qui entraîne des niveaux élevés de pollution. En ce qui concerne la décomposition, on estime qu’elle prendra environ 450 ans. En moyenne, un bébé utilise environ 250 couches jetables par mois. À l’âge de 2 ou 3 ans, cela se traduit par 6 000 couches usagées, soit 130 kg de plastique et 200 à 400 kg de pulpe. Ces couches se retrouvent dans les décharges et sont extrêmement polluantes, non seulement en raison des matériaux dont elles sont faites, mais aussi des gaz qu’elles émettent par exemple le méthane.

Des couches écologiques qui protègent les fesses de votre enfant

Les couches écologiques apparaissent donc comme une alternative aux couches normales. Ils peuvent être réutilisables ou jetables. Ces derniers sont l’option qui plaît le plus aux parents, car ils sont jetés après usage tout en étant respectueux de l’environnement. Ces articles de puériculture sont nés avec deux objectifs principaux. D’une part, ils visent à réduire l’empreinte écologique. D’autre part, ils visent à créer un produit plus délicat pour la peau des bébés. La vérité est que la plupart des couches traditionnelles passent par des processus impliquant des substances nocives telles que des bactéricides, des pesticides et d’autres produits chimiques. En conséquence, des irritations de la peau des bébés et des réactions allergiques apparaissent souvent. Bambo Nature et Tidoo Nature sont la réponse à ces questions.

Bambo Nature : engagement envers les bébés

Bambo Nature a créé des couches écologiques capables de répondre à la vie quotidienne des enfants. Ils sont minces, doux, 100% respirables et flexibles. En outre, ils sont dotés de barrières latérales qui permettent un ajustement au corps, minimisant ainsi la probabilité de fuites. Il s’agit donc d’une solution qui garantit la qualité, l’efficacité et la fonctionnalité. Ces couches écologiques sont exemptes d’azurants optiques, de parfums, de lotions et d’hydratants. Les matières premières utilisées sont certifiées et garantissent la non-utilisation de produits chimiques dangereux. Il en va de même pour les lingettes. Ainsi, il y a une plus grande garantie contre les éruptions, les allergies et les irritations cutanées. Cette entreprise scandinave croit en la préservation de l’environnement. Ainsi, elle assure la durabilité des matières premières utilisées dans la création des couches écologiques. Elle assume également une responsabilité environnementale, non seulement dans l’ensemble du processus de production, mais aussi dans le transport et la distribution. Dans la même ligne de pensée et d’éthique, Bambo Nature ne pratique pas de tests sur les animaux.

Tidoo Nature : engagement pour la planète

Tidoo Nature est également guidée par les mêmes normes : la santé du bébé et de la planète d’abord. Exempt de matières nocives, les couches écologiques de la marque française sont certifiées, qui atteste de la réduction de l’impact environnemental. Hypoallergéniques et testés dermatologiquement, ils garantissent la protection de la peau de bébé, même la plus sensible. Elles assurent également le confort tant désiré, car elles sont dotées d’un revêtement extérieur micro-aéré et respirant. La durabilité est le mot d’ordre des éleveurs de couches et de lingettes Tidoo Nature. L’emballage de ces articles produits en France est également écologique. Dans sa composition, il en compte 80 et des matériaux recyclés.

Composition d’une couche jetable biodégradable

Commençons par décortiquer les différentes parties de la couche bio. L’extérieur est généralement conçu à partir de matières premières naturelles et renouvelables telles que le maïs, le bois ou le coton. L’intérieur, en contact avec les fesses de bébé, est en cellulose blanchie sans chlore. Enfin, la partie absorbante est constituée de gel polyacrylate appelé SAP en quantité moins importante que dans les couches jetables biodégradables et de cellulose de bois sans chlore et, la plupart du temps, le bois utilisé est issu de forêts gérées durablement avec la certification FSC. On peut constater un réel effort dans la fabrication, avec des matériaux utilisés issus de filières durables, malgré la présence du gel absorbant SAP. Le principal avantage est donc que la couche bio comporte moins de produits nocifs comme benzol, de la dioxine, résidus de pesticides qu’une couche jetable classique. Cela limite le risque d’irritation pour votre bébé. De manière générale, quelque soit la marque des couches jetables, écologiques ou non, il n’est pas possible de composter ses couches jetables usagées. Elles contiennent certains composants comme le gel absorbant, les élastiques, les velcros qui ne peuvent être bio-dégradés suffisamment rapidement.

Toutes les couches jetables écologiques sont fabriquées à partir de matières premières naturelles et renouvelables, dans leur plus grande partie. Ces matières sont, elles, bien biodégradables :

  • cellulose non blanchie au chlore,
  • pulpe de bois issue de forêts gérées durablement,
  • amidon de maïs garanti sans OGM
  • encre végétale,
  • emballage recyclable en carton,
  • emballage 100% biodégradable  en amidon de maïs,
  • elles ne contiennent pas de parfum pour limiter les risques d’allergie.

Mais ces couches contiennent aussi d’autres éléments moins sympathiques, presque inévitables dans la composition des couches à l’heure actuelle, et non biodégradables.