Avec son aspect lourd et massif, le castor est catégorisé comme étant le plus grand rongeur de l’Europe. La largeur de sa queue mesure de 12 à 16,5 cm. Ses orteils en forme de palme lui permettent facilement de nager. Le Castor a des incisives assez grandes et acérées. Sa fourrure est très dense dont la couleur va du brun à gris au dessus et  un peu clair au dessous. Les castors sont des animaux fascinants.

Qu’est-ce qu’un castor ?

Le castor est  l’un des plus grands rongeurs de l’Europe. Son corps corpulent est terminé par une queue couverte d’écailles résistantes et de poils drus. La longueur de sa queue peut mesurer de 30cm et la largeur va jusqu’à 18cm avec une épaisseur de 4cm. La taille des castors du Canada est de 1 à 1,2m avec un poids variant entre 15 à 25 kg. Les solides et longues incisives du castor sont très acérées et grandissent constamment. C’est la couche d’émail de couleur orange recouvrant la face externe qui les fait durcir. Il importe de savoir que plus le castor frotte ses dents supérieures contre celles inférieures, plus le bout de ses incisives est aiguisée. Le toison du castor du Canada est constituée de duvet et de poils assez forts et longs. La couleur de sa fourrure d’un brun assez foncé peut changer. Ses poils sont brillants et sont imperméables ceci grâce à l’huile secrétée  par ses deux glandes annales et le castoréum. On peut trouver des castors en Amérique du nord et en Eurasie.

Habitat et reproduction et loyauté

Le castor nécessite de l’’eau courante assez stagnante et principalement permanente dont la profondeur est de 1,50 à 2 m et qui ne gèle pas entièrement en période hivernale. L’eau courante doit avoir des aulnes, trembles, bouleaux, peupliers, saules, frênes comme bordures. Le Castor se terre surtout le castor de la Moselle. Néanmoins en Europe, il fonde une hutte avec des branches et qui ont des entrées dans l’eau. Dans cette hutte, la partie habitée par le castor se trouve au-dessus de l’eau. Nombreuses générations de castors y résident et c’est ainsi que plus la génération se multiplie plus la hutte s’agrandit. Les barrages et les canaux sont utilisés afin de garder le niveau de l’eau d’une part et pour accéder facilement à la zone de nourriture. Au fait, si les animaux n’aiment pas le niveau de l’eau, ils construisent des barrages pour élever le niveau de l’eau et le maintenir constant. Cela augmente la surface de l’eau et réduit la vitesse d’écoulement. Avec ces « étangs de castors », le castor crée des habitats importants pour de nombreuses plantes, poissons, amphibiens, insectes et oiseaux.

Le castor vit avec un seul et même partenaire tout au long de sa vie. Un couple obtient généralement deux à trois jeunes par portée. Et  personne ne croira qu’il construit son propre antre. L’accouplement se tient en février et les naissances ont lieu en juin. Les castors sont matures sexuellement  à 3 ans et quelquefois 2 ans pour les femelles. Il n’en est pas de même pour les mâles lesquels ne parviennent pas à copuler avec succès avant 3 ans. La gravidité dure de 103 à 108 jours.

Record battu !

Néanmoins, les chiffres clés du castor sont toujours impressionnants. Sa seule puissance dentaire est légendaire. Un seul animal abat des arbres de 50 centimètres d’épaisseur chaque nuit. Le seul outil qu’il utilise pour cela est ses dents. Et ici, la technologie peut apporter une certaine contribution au succès – le castor grignote la forme d’un sablier dans le tronc – mais irremplaçable, comme toujours, est le bon goût ! L’homme crée une pression d’environ 40 kilos par centimètre carré avec sa mâchoire. C’est tellement vrai qu’un boxeur peut facilement arracher l’oreille de l’autre. Le castor peut mâcher 240 kilos ! Le grand requin blanc détient le record du monde avec 1,8 tonnes. Mais seulement depuis que le Tyrannosaure Rex n’est plus en vie, il avait un fier 3 tonnes à offrir. Quelle que soit la manière dont vous le faites, ne pointez pas du doigt l’un de ces animaux sans raison valable !

Travailler dur…

Le castor combine nonchalamment les vertus traditionnelles en une seule et même personne. En tant que maître d’œuvre, il est imbattable. Il n’est pas rare que de grands arbres soient abattus dans un plan d’eau et qu’une habitation soit ensuite construite autour de celui-ci. Les arrêts de construction ou les retards de projets sont plutôt rares chez le castor. Si l’appel d’offres de l’aéroport de Berlin était passé aux castors, nous serions dans un avion depuis longtemps. Peut-être avec le Canada comme destination ! Le plus grand barrage de castors du monde y a été récemment découvert. Avec ses 850 mètres, il est plus long que le plus haut bâtiment du monde. Le chercheur qui a découvert le barrage sur une image satellite suppose que plusieurs générations l’ont construit sur des décennies.

Les déplacements des castors 

La queue du castor en forme de truelle servant de gouvernail et de gouvernail de propulsion, ainsi que les pattes palmées sur les pieds arrière pour une meilleure propulsion dans l’eau, qualifient également l’animal pour la vie sur l’eau. Et pour les plongées, le castor peut retenir sa respiration jusqu’à 20 minutes ! Les yeux, le nez et les petites oreilles sont alignés haut sur la tête. Lorsqu’il nage, le castor peut donc plonger presque complètement et ne garder que sa tête supérieure au-dessus de l’eau. Cela lui permet de percevoir les dangers à temps sans se découvrir lui-même. Les ennemis naturels du végétarien convaincu sont les grands oiseaux de proie ou les renards.

On peut distinguer 4 sortes de déplacements pour les castors dont le parcours de presque 100 km pour les castors qui partent de leur lieu de naissance. Il y a aussi le déplacement familial vers les divers lacs sur leur territoire. Des fois, les jeunes se dispersent et enfin, les départs des adultes ayant perdu leur partenaire.