Le green building – cette tendance est bien plus qu’une nouvelle simple mode dans le monde de la construction. La construction écologique n’est pas seulement bénéfique pour l’environnement, mais en utilisant des matériaux naturels, vous pouvez également améliorer votre propre santé et ce, sans endommager outre-mesure votre portefeuille – car en moyenne, vous dépensez de 0,5 à 3 % de plus pour une « maison écologique » durable. Voici donc comment la construction écologique peut fonctionner et à quoi il faut faire attention afin de contribuer à un environnement intact.

La construction écologique commence par les matériaux de construction!

Le choix de matériaux écologiques, dont la production est associée à une faible consommation d’énergie, contribue à la construction durable de maisons écologiques, tout comme la décision de choisir des matériaux naturels pour la construction. Pour la maçonnerie, il est recommandé d’utiliser des briques, des pierres naturelles ou des produits en argile, dont les composants de base sont faciles à obtenir. Si les matériaux de construction en bois proviennent d’une sylviculture régionale durable, ils sont également considérés comme neutres en CO2. Le bois assure non seulement un climat ambiant agréable, mais il fournit également une isolation thermique naturelle. En outre, le bois est recyclable et constitue donc l’un des matériaux de construction les plus écologiques qui soient. Le béton est non seulement moderne, mais aussi naturel. Si aucune substance non naturelle, parfois même nocive, n’est ajoutée, le béton est considéré comme particulièrement durable.

Le lin, le chanvre, le roseau et la paille ainsi que la laine de mouton provenant d’Europe (en raison des courtes distances de transport) font partie des matériaux isolants présentant un bon bilan environnemental. La mousse de bois (mousse stable produite à partir de résidus de bois) ou le liège sont également des matériaux isolants respectueux de l’environnement. Le polystyrène, par exemple, qui est produit à partir de pétrole brut, doit être évité. Lors du choix des peintures et vernis, vous pouvez également choisir des variantes qui sont fabriquées à partir de matières premières végétales (résines d’arbres, cires, huiles, graisses, etc.) et qui sont donc non seulement écologiques mais aussi non nocives pour la santé. Les maux de tête, la fatigue ou les troubles du sommeil peuvent être déclenchés par des polluants. Pour les revêtements de sol, il est très facile de se rabattre sur des produits naturels, qui pour la plupart ne nécessitent pas de colles nocives et peu recyclables.

Efficacité énergétique pour une planète verte!

Les systèmes thermiques solaires permettent non seulement d’économiser des frais de chauffage, mais aussi de protéger l’environnement. Mais l’électricité peut aussi être produite à partir du soleil grâce au photovoltaïque et utilisée dans les foyers. Une isolation thermique appropriée permet de minimiser les pertes de chaleur. Cela signifie que la chaleur ne doit pas être continuellement remplacée et produite à nouveau. Cela contribue de manière significative au bilan positif de CO2 d’une maison. Avec l’augmentation constante des températures, le refroidissement de la maison ne peut être négligé. Les systèmes de climatisation, par exemple, sont considérés comme des pécheurs du climat. Comme alternative, vous pouvez utiliser un système d’ombrage approprié sur les fenêtres ou des vitrages modernes de grande surface. Un bon système conserve la chaleur à l’extérieur et fournit un éclairage suffisant sans utiliser de lampes en orientant la lumière en conséquence. D’autre part, un système d’ombrage approprié garantit également que la chaleur est retenue dans la pièce. En général, cependant, on peut dire qu’une construction compacte (en forme de cube) favorise le plus l’efficacité énergétique.

Les fenêtres, un composant important pour l’environnement et la santé

Les fenêtres bien isolées empêchent les pertes de chaleur, mais laissent tout de même entrer suffisamment de lumière dans une maison pour pouvoir utiliser la chaleur qui en résulte. Des fenêtres mal isolées sont également l’une des principales causes de la formation d’humidité et donc de la formation de moisissures. Cela nuit à la santé et détruit la structure d’une maison. Mais une mauvaise ventilation peut également entraîner ces problèmes. La ventilation automatique, comme le système de ventilation I-tec qui s’installe directement dans le cadre de la fenêtre, peut facilement remédier à cette situation et maintient la chaleur dans la pièce malgré une ventilation idéale de l’espace de vie. Cela permet non seulement de réaliser des économies grâce à la réduction des frais de chauffage, mais aussi de soutenir notre environnement grâce à la diminution de la pollution par le CO2.

Une élimination écologique avec le recyclage

Pour une méthode de construction durable et écologique, il faut également penser à la recyclabilité des produits installés. Une séparation des différents composants du produit est facilement possible si l’on utilise le moins possible de matériaux collés. Si l’on examine de près l’ensemble du cycle de vie des fenêtres en PVC – de l’extraction de la matière première, en passant par le processus de fabrication, jusqu’à l’utilisation et enfin l’élimination – la recyclabilité presque complète a un effet clairement positif sur l’évaluation du cycle de vie. Parce que : 98% des composants d’une fenêtre en plastique peuvent être recyclés. Le PVC des vieilles fenêtres peut être recyclé au moins sept fois, avec la même qualité et la même résistance aux intempéries.