De plus en plus de personnes se sentent-elles concernées par le développement durable ? En tout cas, les matériaux d’isolation naturels sont de plus en plus demandés. La laine de mouton et les algues, les fibres de bois ou le chanvre sont non seulement positifs pour l’équilibre écologique et leur compatibilité avec la santé, mais présentent également de nombreux avantages en termes de physique du bâtiment. Il n’est donc pas étonnant que de plus en plus de gens intègrent des travaux d’isolation écologique lorsqu’ils construisent ou rénovent leur maison.

Le principal argument en faveur des matériaux naturels est leur écobilan : ils permettent d’économiser l’énergie de chauffage et sont particulièrement respectueux du climat et de l’environnement dès la phase de production. Les besoins en énergie primaire et les émissions de CO2 des matières premières essentiellement végétales sont bien plus faibles que ceux des matières synthétiques et minérales. Les matériaux d’isolation naturels peuvent également être facilement éliminés ou recyclés ultérieurement, et sont largement inoffensifs pour la santé.

Comparaison des différents matériaux d’isolation naturels

De nombreux produits en fibres de bois tendre, copeaux de bois, chanvre, laine de mouton, lin et algues marines sont testés et certifiés. La plupart des matériaux isolants naturels ont également un effet de régulation de l’humidité, contribuant ainsi à assurer un climat intérieur équilibré tout au long de l’année. Ils sont donc principalement utilisés pour l’isolation intérieure. Les matériaux d’éco-isolation présentent également des avantages en termes de protection contre la chaleur en été et de propriétés d’absorption acoustique.

Le plus grand défaut est le prix : les produits naturels sont plus chers que le polystyrène ou la laine minérale sans compter les frais de livraison. Mais pour la durabilité et un mode de vie sain, de plus en plus de personnes sont prêtes à payer des coûts un peu plus élevés.

Les fibres de bois

Les fibres de bois sont utilisées – pressées en panneaux – comme matériau isolant. Elles sont très polyvalentes et peuvent être utilisées pour l’isolation intérieure et extérieure des façades et des toits, y compris dans les systèmes d’isolation thermique composites. La fibre de bois est généralement utilisée pour s’isoler de l’inconfort thermique durant l’été.

La laine de mouton

La laine de mouton est feutrée en une toison et transformée en panneaux ou tapis isolants. Ce produit a un effet nettoyant sur l’air ambiant en plus d’être utilisé pour l’isolation thermique et acoustique des toits, murs, plafonds et façades.

Les panneaux isolants en chanvre

Les matelas isolants et les isolants de colmatage en chanvre sont surtout utilisés comme isolation entre les chevrons, sur les toits et dans la construction en bois. Le chanvre a notamment un effet régulateur de l’humidité, isole bien du bruit et offre une bonne qualité de protection face à la chaleur en été.

Le lin

Le panneau isolant ou le matelas isolant fabriqués à partir de la plante de lin sont particulièrement adaptés à l’isolation intérieure et à l’isolation entre chevrons. Le lin est en effet un régulateur d’humidité en se révélant résistant aux infestations d’insectes, à la moisissure ou la pourriture, et offre une bonne isolation acoustique.

Le liège

Le matériau isolant est fabriqué à partir de l’écorce écrasée du chêne-liège et offre une bonne résistance à la pression tout en n’absorbant aucune humidité. Sous forme de dalles, de granulés ou en rouleaux, ce dernier peut être employé comme isolation entre chevrons, sur la toiture, dans les cavités ou à l’intérieur. Le liège est utilisé sous forme de panneaux de liège non traités principalement comme base de plâtre isolant. Le liège contribuera grandement à instaurer un climat intérieur idéal en été suite à ses propriétés équilibrantes sur la chaleur et l’humidité.

L’algue

Seule une faible quantité d’énergie est nécessaire pour produire l’isolation à partir de boules d’algues broyées. Le matériau isolant en vrac est utilisé, entre autres, comme rembourrage au dernier étage et comme laine de rembourrage ou matériau de soufflage pour la rénovation des toits et des façades.

La cellulose

Le matériau isolant cellulose est produit à partir de déchets de papier et demeure principalement utilisé comme isolation par soufflage sous les toitures, les combles et les planchers. De tous les matériaux isolants, la ouate cellulose est celui qui consomme le moins d’énergie primaire.