Location et partage de l’économie, comment notre économie évolue-t-elle ?

Partage, recyclage, réutilisation, prêt et location. Tous ces principes sont à la base de l’économie circulaire. Que signifie l’économie circulaire et pourquoi notre planète et notre société en ont-elles besoin ? Essayons de l’expliquer dans ce post, en vous disant le rôle clé de la location dans ce passage d’époque.

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

Le modèle économique actuel est dit linéaire et s’oppose au concept d’économie circulaire. Dans l’économie linéaire, le produit est la source de la création de valeur : pour augmenter les profits, l’objectif est de vendre plus de produits et de rendre les coûts de production aussi bas que possible. Dans ce modèle économique, les produits à court terme sont privilégiés car il est moins coûteux de vendre de nouveaux produits que d’entretenir et de réparer les anciens. Dans l’économie circulaire, en revanche, les produits font partie d’un modèle commercial axé sur la fourniture d’un service. En d’autres termes, le produit doit avoir une longue durée de vie pour faciliter sa réutilisation, son entretien et sa recyclabilité. Cela permet de prolonger le cycle de vie des produits, ce qui contribue à réduire les déchets.

La possibilité de partager un bien permet à chacun de profiter de ce service ou, du moins, de réintroduire dans le cycle économique les matériaux dont il est fait. Le modèle économique traditionnel est basé sur la disponibilité de grandes quantités de matériaux et d’énergie à bas prix. Aujourd’hui, cependant, les matières premières sont de plus en plus rares alors que la demande, comme la population mondiale, augmente. L’économie circulaire peut être la solution au problème.

Economie circulaire et environnement

Réduction, réutilisation, recyclage et réutilisation sont les règles de base de la gestion durable des déchets. L’économie circulaire s’inscrit pleinement dans ce plan car elle favorise la réutilisation du même instrument, comme la location et le recyclage des matériaux, avec une réduction conséquente des déchets. Ce nouveau modèle économique est donc très respectueux de l’environnement à plusieurs points de vue. Les matières premières, en plus d’être rares, ont également un impact important sur le climat. Les processus d’extraction et d’utilisation des matériaux ont en effet un fort impact environnemental et augmentent la consommation d’énergie et les émissions de dioxyde de carbone (CO2). Une utilisation plus rationnelle des matières premières peut donc contribuer à réduire les émissions de CO2. Le Parlement européen a également demandé que des mesures soient prises contre l’obsolescence prévue des produits, une stratégie propre au modèle économique linéaire. L’UE s’est exprimée en ce sens pour faire face à l’urgence des déchets qui inquiètent la planète entière.

La location pour les Italiens

La location généraliste et à long terme fait des pas de géant en Italie. De plus en plus d’Italiens découvrent l’avantage de pouvoir accéder à un bien ou à un service sans avoir besoin de le posséder. Ce n’est plus l’achat, qui a toujours fait partie de la mentalité italienne, qui intéresse, mais le fait de pouvoir accéder à ce service facilement et sans trop de réflexion. L’économie de partage a donc fait son chemin au Bel Paese, surtout dans certains secteurs : l’automobile, les voitures et les objectifs photographiques et les téléphones portables.

Le Findomestic Observatory a publié une étude, rapportée par « Sole 24 Ore », sur ce même sujet. Les Italiens seraient également déjà prêts à louer à long terme des outils pour l’entretien de la maison et du jardin (11%), des appareils électroménagers (10%), des équipements sportifs (10%), des articles pour enfants (7%) et même des meubles (2%).

Le succès du covoiturage est un exemple de l’efficacité du système de partage des moyens de transport tels que les vélos, les voitures, les motos, les taxis, etc. La voiture, qui a toujours été un achat fondamental pour les Italiens, comme la maison, est un secteur où les formules de propriété se sont multipliées ces dernières années.

Location généraliste et économie circulaire

D’un point de vue environnemental, la location est une formule très utile pour réduire les déchets et optimiser la consommation. Les biens ne sont utilisés que par ceux qui en ont vraiment besoin, ce qui réduit la production de biens et le gaspillage d’énergie et de matériaux.

En bref, la location généraliste est l’application à 100% et les principes de base de l’économie circulaire. Si, en effet, il faut trouver les meilleures possibilités d’exploitation et de cession d’un bien, quelle meilleure solution que la location ? De plus, grâce à l’économie circulaire et à la location, il sera possible d’utiliser des produits plus durables et plus innovants. Cela est non seulement décisif pour l’utilisation du produit lui-même, mais garantit également un impact environnemental plus faible. Des machines toujours neuves et bien entretenues pollueront moins et seront plus efficaces. En outre, parmi les avantages de la location, il y a aussi la possibilité de bénéficier de services accessoires tels que l’assurance vol/dommages, le remplacement en cas de panne et l’entretien ordinaire programmé.

L’économie circulaire, défi du futur ?

Le marché de la technologie est certainement le moteur de ce changement de mentalité. C’est un domaine où l’obsolescence contrôlée est très élevée. L’usure fulgurante d’un smartphone conduit à préférer la location à l’achat. Si le modèle s’impose pour des biens qui sont désormais fondamentaux dans la vie quotidienne, il est possible que la location s’étende à tous les produits d’usage quotidien. À cette tendance, il faut ajouter le sentiment de précarité économique de plus en plus répandu qui a frappé la génération du millénaire. Pour eux, l’avenir est une inconnue; l’achat, et donc l’engagement d’acheter un bien peut-être en plusieurs fois, est considéré comme trop exigeant, voire impossible. L’accès au bien, sans engagement, est donc non seulement préférable mais parfois indispensable. C’est pourquoi, à notre avis, l’économie circulaire est aujourd’hui la seule perspective d’avenir pour une économie durable, non seulement pour l’environnement mais aussi pour les personnes.