Voyager est une activité que beaucoup de gens aiment. C’est une merveilleuse façon de découvrir des cultures, des traditions, des environnements et des lieux loin de ce que vous voyez tous les jours. Faire un voyage, c’est comme ouvrir son esprit en permanence, apprendre que nous sommes tous sur la même planète et qu’il est important de la protéger au mieux pour la préserver et la rendre agréable aux générations futures. Vous êtes sensible à l’environnement, souhaitez contribuer au développement local et aimez vous investir dans des projets d’intérêt général. Optez pour une mission d’écovolontariat ou participez à un chantier international.

La nature des missions

Les missions concernent un large éventail d’implications dans un milieu rural ou urbain en France comme à l’étranger. Elles sont généralement de courte durée, entre 10 jours et un mois, mais peuvent dépasser plusieurs mois, notamment pour certains programmes à l’étranger. Les projets peuvent concerner la sauvegarde de l’environnement (réalisation d’itinéraires, recensement d’espèces animales, entretien, accompagnement de visiteurs sur un site naturel), la rénovation du patrimoine et le domaine culturel (organisation de festival, animations). C’est votre motivation qui détermine votre participation à un chantier ou à une mission. Le chantier n’est pas un service humanitaire.
Vous participez à un chantier ou à une mission pour réaliser un travail d’utilité collective et avoir des contacts avec la population locale. 

Missions d’écovolontariat – volontariat et bénévolat animalier

Toutes les missions proposées œuvrent pour la préservation de la biodiversité : projets de recherche et d’étude, refuges de la faune et Parcs Naturels. Pour les découvrir, il vous suffit de sélectionner une mission parmi celles présentées ci-dessous. Sur chaque page dédiée à une mission, vous trouverez une présentation détaillée de la mission, les informations sur l’implication des écovolontaires, les conditions de participation, les dates et les frais de mission. Le programme d’écovolontariat ne bénéficie d’aucun financement public ou institutionnel, hormis la déduction fiscale, il dépend donc du mécénat d’entreprise et des dons des particuliers. Participer à une mission d’écovolontariat, c’est s’engager en donnant de son temps, en allant aider un programme sur le terrain. Vous apportez également une contribution financière au projet auquel vous vous êtes engagé(e). Entreprise ou particulier, votre don est un moyen concret d’aider l’association et ses partenaires à poursuivre les actions pour la biodiversité et les citoyens. Il est à noter que chaque don effectué ouvre droit à une déduction fiscale de 66 % pour les particuliers et 60 % pour les entreprises, pour les entreprises ou les personnes assujetties à l’impôt sur les sociétés ou sur le revenu en France.

Les missions d’écovolontariat permette ainsi aux écovolontaires de :

– contribuer activement à la protection de la biodiversité,

– comprendre les méthodes de recherche scientifique sur les milieux naturels des animaux ou plantes sauvages et les objectifs de protection

– participer aux dernières découvertes des scientifiques qui les encadrent

– explorer des zones hors des sentiers battus et loin du tourisme de masse

– rencontrer et vivre avec les populations locales, le plus souvent associées aux projets de développement

Travailler pour une association organisant des missions : les associations proposent régulièrement des postes d’animateurs pour encadrer les chantiers à Paris, en France, et à l’étranger. Des stages de formation sont organisés avant le démarrage des chantiers. Vous devez généralement posséder des connaissances pointues dans un ou plusieurs domaines en rapport avec l’objet de la mission, être capable d’encadrer un groupe et avoir un bon relationnel. La maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères peut être également demandée pour les missions à l’étranger. Les conditions de prise en charge des frais, hébergement et transport, et la rémunération sont propres à chaque structure.

Qu’est-ce que l’écovolontariat ?

L’écovolontariat est une forme de « tourisme participatif » qui se propose d’aider les organisations locales de protection de la nature, préservation et valorisation de la diversité animale, végétale, environnementale, et culturelle. En manque de moyens et « de bras », ces dernières ont ainsi l’occasion de mener à bien leur mission grâce à l’aide active et financière des écovolontaires. Ainsi durant leur séjour/vacances, les écovolontaires permettent de soutenir les associations de conservation aussi bien de part l’accomplissement de leurs tâches que de part leur contribution, les missions sont payantes comme pour un voyage « traditionnel ». Contrairement à l’association dite humanitaire, l’écovolontariat se concentre donc avant tout sur la faune et la flore, bien que les populations locales soient très souvent associées aux associations, il s’agit d’un des principes de l’écotourisme.

Volontariat environnemental

Une formule d’exploration innovante et particulière, d’autre part, concerne le volontariat environnemental pour les familles. Il s’agit de la possibilité de partir avec sa famille pour aller effectuer des services volontaires en Italie et à l’étranger dans le but de protéger l’environnement. Pour ceux qui sont intéressés par ce type d’expérience, vous pouvez trouver des voyages de volontariat sur Keep the Planet. L’exploration de volontariat environnemental est née avec l’idée de protéger et de préserver la terre de la meilleure façon possible, car la pollution et le réchauffement climatique entraînent de plus en plus rapidement la destruction des écosystèmes et des habitats. Le projet s’adresse aux familles, notamment pour sensibiliser les jeunes et les enfants à la protection de l’environnement. La planète est une ressource qui nous appartient et, précisément pour cette raison, elle doit être protégée.

Comprendre l’importance de la protection de l’environnement

Le volontariat environnemental comprend un certain nombre de projets menés par diverses associations. L’objectif est de faire comprendre à l’humanité comment rétablir l’équilibre naturel de l’écosystème et de faire comprendre aux adolescents combien il est important de respecter l’environnement qui nous entoure et ce que la nature peut nous offrir. La croissance démographique, l’augmentation et le développement des grappes industrielles, l’impact humain sur l’environnement et les progrès des nouvelles technologies ont entraîné de profonds changements dans l’environnement qui nous entoure, avec des conséquences terribles et dévastatrices. C’est pourquoi les voyages écologiques volontaires sont importants pour sensibiliser les familles à la protection de l’environnement. Personne ne peut à lui seul lever le sort de la Terre, mais en unissant vos forces, vous pouvez vraiment obtenir des résultats tangibles pour sauver la terre. Les voyages des bénévoles sont une occasion d’union et d’agrégation dans le but de sauvegarder l’environnement, les écosystèmes et les habitats naturels des animaux. Les groupes travailleront ensemble pour parler des solutions éco-durables à adopter dans la vie de tous les jours, afin de sensibiliser tout le monde aux problèmes auxquels la terre est confrontée.

Projets dans le monde entier

Les voyages de bénévolat environnemental en famille comprennent un certain nombre de projets dans le monde entier et, réalisés en famille, sont sans aucun doute une occasion unique de renforcer les liens et de sensibiliser les jeunes, qui représentent l’espoir et l’avenir de la Terre. En tant que bénévole, vous participerez activement à la conservation de l’environnement et aiderez à sauvegarder les habitats naturels de la faune menacée. Vous serez supervisé par le personnel sur place et pourrez participer à diverses activités telles que le travail manuel, la recherche scientifique ou la sensibilisation à la protection de l’environnement au sein de la communauté indigène. Les voyages de l’équipe de bénévoles en famille sont une occasion spéciale, où vous pouvez consacrer tout votre séjour à la conservation et au soin de l’environnement, grâce aussi aux nombreux projets spécifiques de volontariat et de soins vétérinaires. Voir des créatures dans leur habitat naturel sera une expérience que vous n’oublierez guère et vous aidera à prendre conscience de l’importance de protéger les habitats et les écosystèmes de ces êtres vivants.

Vivre en contact avec la nature

Grâce aux projets de volontariat environnemental, vous pouvez rester en contact avec la nature, explorer des lieux uniques et découvrir de nombreux habitats de plantes et d’animaux. Pendant votre séjour, vous serez accueilli dans des zones protégées, loin du chaos des grandes villes et vous pourrez vraiment vous éloigner de la frénésie, en vous concentrant corps et âme sur l’environnement, pour le protéger et le sauvegarder. Réaliser un projet de volontariat environnemental pour les moins âgés, est une opportunité unique et unique. Ce n’est que par une expérience directe sur le terrain qu’ils comprendront réellement l’importance de la protection de l’environnement et des habitats naturels de la faune. Une exploration de volontariat environnemental peut changer profondément notre façon de penser, en influençant notre comportement vers un plus grand respect de la planète et de l’environnement qui nous entoure, même une fois de retour chez nous.

Ensemble pour sauver le monde

Les voyages de l’équipe de bénévoles en famille seront une expérience qui vous permettra de connaître des écosystèmes uniques au monde. Lorsque vous rentrerez chez vous, vous serez différent et vous comprendrez à quel point, il est important d’utiliser un comportement écologiquement durable dans la vie de tous les jours. Une seule personne ne peut pas sauver la Terre, mais nous savons que les êtres humains sont comme des gouttes d’eau dans la mer. Si chaque goutte, chaque jour, fait quelque chose pour sauver la terre, la tendance sera finalement inversée et nous pourrions améliorer la situation sur Terre.

La Nouvelle-Zélande est l’endroit idéal pour faire du bénévolat, et tout particulièrement pour les amoureux de la nature. En dehors des nombreuses opportunités de bénévolat dans le domaine de la protection de l’environnement, tu pourras travailler et vivre dans une ferme ou dans un jardin de culture biologique, aider à la production de vin ou de fromage, travailler dans le social avec des personnes âgées ou handicapées, ou encore faire une demande de stage en entreprise dans le domaine professionnel de votre choix. L’avantage du Visa Vacances-Travail est qu’il vous permet de prendre ton temps dans un lieu spécifique afin de pouvoir agir concrètement sur l’environnement ou la communauté locale tout en ayant le temps de voyager et d’explorer le reste du pays comme vous le souhaitez.

Tout le monde peut participer

Le volontariat environnemental s’adresse à tous. Il peut se faire seul, en groupe, en couple ou avec qui vous voulez. L’engagement requis est important, car il s’agit de maintenir un comportement de profond respect pour la nature et l’environnement que vous décidez de visiter. Les adultes et les jeunes vont enfin comprendre que nous ne contrôlons pas la nature et la Terre. Pour chaque action, il est précisé l’âge minimum requis, le contexte de l’action, la connaissance des langues étrangères nécessaires, les conditions sur place, hébergement chez l’habitant par exemple, les éventuelles compétences demandées, connaissances en écologie par exemple, ainsi que les conditions physiques minimales. Vous participez à une action en tant que bénévole. Votre motivation doit être réelle afin d’accepter certaines contraintes sur place. Avant de vous inscrire, n’hésitez pas à entrer en contact avec d’anciens volontaires.

L’écovolontariat n’exige généralement pas de compétences en biologie ou en écologie. L’immense majorité des missions est ainsi ouverte à tous, l’important étant d’être engagé et motivé, car les missions des bénévoles ne sont pas de simples vacances. Certaines actions peuvent nécessiter des aptitudes particulières (physiques en général) mais les conditions sont toujours parfaitement expliquées par les organisations et structures locales. Vous échangerez forcément avec un responsable de mission avant de partir, et ne vous engagerez pas à l’aveugle, pas de panique. L’écovolontariat doit aussi être vue et considérée comme une source d’apprentissage, beaucoup d’étudiants y participent aussi pour se former, d’échange, de formation pour le volontaire et d’enrichissement personnel. C’est un véritable outil d’éducation à l’environnement. La durée des actions varie ainsi selon chaque projet et peut aller de quelques jours à plusieurs mois.

Le congé éco-solidaire permet aux salariés de partir, seul ou à plusieurs, en mission d’écovolontariat durant leurs congés ou RTT avec le soutien financier de leur employeur. Ils apportent leurs motivations et leurs compétences à un projet de préservation de la biodiversité. La mise en place du congé éco-solidaire prend alors la forme d’un partenariat de mécénat entre l’employeur et l’association. Le congé éco-solidaire offre l’opportunité à l’employeur de s’engager et de développer concrètement sa stratégie pour la préservation de la biodiversité et de la planète en interne. C’est un outil remarquable pour les employeurs souhaitant s’investir dans une politique de développement durable ou de responsabilité sociétale (RSE).

L’environnement lui-même, en fait, tout ce qui nous entoure (même ce qui se trouve dans notre maison) a ses propres rythmes et phases. Avec le volontariat environnemental, vous apprendrez à ne pas être pressé, à suivre les rythmes naturels des habitats animaux et végétaux. Ce sera un tour unique au monde, qui vous permettra d’évacuer le stress auquel vous êtes habitué pour vous immerger quelques jours dans un monde différent mais réel, qui doit être protégé, sauvegardé et sauvegardé non seulement pour nous, mais aussi pour ceux qui viendront plus tard.