Les associations de protection de l’environnement jouent un rôle important dans la défense de la nature et des ressources naturelles. D’ailleurs, lorsqu’elles sont agréées, elles devront transmettre un rapport annuel sur ses activités à l’autorité qui lui a accordé l’agrément. Mais quels sont ses compétences et son rôle ?

Les missions de ces associations

En premier lieu, les associations de défense de l’environnement, comme son nom l’indique clairement participe à la préservation de l’écosystème et de la biodiversité en participant à des débats environnementaux ou des actions réalisées par les organismes publics œuvrant pour l’environnement. Elles sont également désignées à participer à des branches de consultants nationales ou régionales pour analyser et examiner les mesures destinées à l’environnement et au développement durable.

Il peut même arriver que ces associations soient à même d’attaquer en Justice toute personne, décision ou mesure lorsque ces agissements vont à l’encontre de la protection de l’environnement. Par ailleurs, elles peuvent également intervenir pour des missions comme : la sensibilisation des populations au tri, l’analyse des solutions mises en place si elles répondent aux conditions locales, etc.

La défense des intérêts collectifs et individuels

Les associations de défense de l’environnement agréées peuvent également se constituer partie civile et mener une action en justice en cas de préjudice direct ou indirect portant atteinte aux intérêts collectifs. Les infractions relatives à la règlementation sont liées à la protection de l’environnement (eau, air, sol, site, paysage), à l’améliorer du cadre de vie, à l’urbanisme, à la lutte contre la pollution et les diverses nuisances, etc.

Ces institutions sont aussi habilitées à défendre les intérêts individuels en cas de préjudices physiques causés par une même personne sur au moins deux victimes. Si l’origine du préjudice est commune et qu’elle est relative aux infractions citées dessus, alors elles peuvent intervenir auprès des juridictions compétentes.

Les associations les plus connues

Nombreuses sont les associations de défense de l’environnement de plus, chacune d’entre elles possède leur objectif et champ d’action respectif. France Nature Environnement ou FNE, par exemple, lutte pour préserver la nature afin que chaque citoyen profite d’un environnement de qualité. Greenpeace quant à elle œuvre pour la protection de l’environnement sur tous les continents.

La commission de protection des eaux, du patrimoine, de l’environnement et du sous-sol et des chiroptères (CPEPESC) elle se concentre sur l’information des problèmes de la nature rencontrés par la planète. WWF ou World Widflife Fund est la première organisation mondiale de protection de la nature qui possède un réseau international comptant plus de 100 pays dans le monde.